UNE IDEE DU FESTIVAL 2024

« JAZZ A LUZ - 33 TOURS »

 

Pour cette nouvelle édition « Jazz à Luz - 33 tours », nous allons rester fidèles aux attentes de notre « public de curieux » en privilégiant une fois encore la surprise et la découverte, mais nous allons aussi mettre l'accent sur les rencontres improvisées et la création In situ.

Cinq projets artistiques programmés en soirée serviront de base à ce fil rouge et seront en quelque sorte les piliers de l'édifice 2024. Nous déclinerons avec ces musiciens et musiciennes invités, les rencontres improvisées tout au long des journées du prochain 33 tours. Ces 5 projets sont bien sûr très différents, allant de la musique de chambre au rock en passant par la musique répétitive et c'est bien là une des spécificités de notre festival : présenter la diversité de l’actualité. Ils ont par contre un point commun : ce sont des projets récents qui témoignent de l’effervescence créative des musiciens et musiciennes d’aujourd’hui et c’est ce que nous aimons faire vivre et découvrir à notre public exigent et engagé dans le sens de la prise de risque auditive, émotionnelle voir sensationnelle.

 

Le trio Facteur sauvage, autour du charismatique chanteur bourguignon Daniel Scalliet, s’entourera pour son nouveau projet en version augmenté des « soufflants » Aymeric Avice et Aymeric Descharrières pour donner une nouvelle couleur au projet et un nouveau son. Ce sera d’ailleurs la création artistique du festival 33 tours, puisque le groupe sera en résidence à la Maison du Parc National et de la Vallée de Luz-Saint-Sauveur en amont du festival pour peaufiner son nouveau programme.

 

Sur le même principe le Milesdavisquintet! du batteur Sylvain Darrifourq, a quant à lui décidé de réunir les musiciennes Émilie Skriejl et Christine Abdelnour, très repérées dans le monde de la musique improvisée afin de redonner une nouvelle vie au projet tout en restant fidèle à l'aspect répétitif de leur classieuse musique – ainsi né le Milesdavisquintetorchestra!.

 

Le trio Ravage aussi atypique par sa musique que par sa composition, avec la rencontre de deux violonistes, Mathieu Werchowski, un habitué du festival, Bastien Pelenc, issu du monde circassien, et de l'inclassable Anthony Laguerre, batteur, percussionniste, compositeur et improvisateur.

 

Le tout nouveau projet de Luc Ex, The Philosopher traduction musicale de sujets philosophiques issus de l'actualité environnementale, sera là aussi l'occasion de découvrir des nouveaux musiciens et musiciennes européens comme Audrey Chen, Hanne De Backer, Marta Warelis et Raphaël Vanoli.

 

Le cinquième projet essentiel à l’édifice 2024, Violoncelles, va bousculer par son originalité et transporter le public dans un autre monde. Cinq violoncellistes autour de Gaspard Claus, positionnés en cercle avec le public autour, vont nous faire voyager en acoustique pure, un voyage entre musique de chambre, musique contemporaine et improvisation.

 

 

Ces rencontres improvisées au sommet se feront sous différentes formes :

 

L’un des « outils » utilisés pour atteindre ces sommets s'appelle La Taula, initié par Romain Baudoin du CERC de Pau, vielliste mais ici agitateur et créateur dans le monde de la musique traditionnelle. Ce concept de la Taula est inspiré des veillées d'antan. Autour d'une table, les instruments se substituent aux paroles pour des échanges. Chaque musicien intervient quand bon lui semble en improvisant. Tout au long du festival, les musiciens et musiciennes des projets précités pourront se retrouver, se rencontrer et inventer.

 

Deux musiciennes seront également en fil rouge sur ces journées dédiées à l’improvisation, par des mini cartes blanches :

  • la saxophoniste belge Hanne De Backer , présente dans le projet philosopher de Luc Ex

  • la violoniste, elle aussi belge Clara Levy, qui viendra nous présenter son nouveau projet en duo avec un autre violoniste européen Victor Gaita Igual – leur projet se nomme « érosion »  et s’axe autour des musiques médiévales.

 

Chacune d'elles nous proposera un solo et nous provoquerons également une rencontre inédite improvisée entre ses deux artistes qui se connaissent puisque habitantes toutes deux à Bruxelles mais n’ayant jamais joué ensemble.

Cela nous rappelle que l’une de nos missions à Jazz Pyr’ consiste à provoquer et favoriser les rencontres musicales pour voir si la magie opère et si d’autres projets de création et de collaborations entre des artistes peuvent jaillir depuis nos montagnes des Pyrénées.

 

De même, Audrey Chen, présente elle aussi sur le projet de Luc Ex, rencontrera le jeune guitariste toulousain Joaquin Ortega et le suisse Philipp Eden à l'électronique pour un trio totalement improvisé.

 

Pour compléter et dans la continuité de notre travail de découverte de la jeune scène régionale, nous ajouterons le tout nouveau projet Cheval Cheval explosif et libre dans la grande tradition du free jazz, et la découverte, à travers un solo blues folk et un quartet rock de la chanteuse/guitariste Heeka qui va en étonner plus d'un par sa voix et sa présence.

 

Nous ferons également un petit clin d’œil, à notre manière, en cette année olympique au monde sportif avec une immersion dans le monde du skate, autour de battles, de grillades et de rock, dans celui de la natation avec le concert aquatique des Scratchwaters à la piscine municipale et tout naturellement à celui du vélo puisque le Tour de France 2024 s'invitera en attraction au moment du festival.

Notre devise 2024 : « Les Olymp’jazz car l’un n’empêche pas l’autre ».

 

Pour assurer la partie que l'on dit conviviale, festive et qui est le ciment de l'édifice, nous ajouterons également des concerts de poésie avec Bison Phare, de musique et chant traditionnels occitan avec Bosc, un spectacle jeune public avec la Compagnie Moitié-Mitat, du mouvement dans les rues et places de villages avec la BIUP, du latino avec Pinguela et Alfredo Buendia y Los Picaflores, du rock avec Volcanic Rift and The Fleshy Snails, Mocking Dead Bird, The Spouts, de l’électro avec Deeat Palace de Marion Camy-Palou, Keep The Bastard Honest, Tribalism3 (collectif Coax) et aussi l'explosif groupe de Tours Meule...

 

 

Une programmation encore plus détonante qu’étonnante et surtout avec encore plus de musiciennes et artistes féminines en 2024… Un travail de recherche intense, réfléchi, discuté, négocié en collectif Jazz Pyr’, un travail qui porte ses fruits et des lignes qui bougent comme on aime le faire au festival Jazz à luz depuis 33 ans.